L’Oiseau Bleu

L’oiseau bleu, d’après Maurice Maeterlinck

L’Oiseau Bleu parle de ce balbutiement par lequel nous laissons chanter nos coeurs, celui des souffles suspendus dans la vibration des mots, celui du regard simple, autre, qui fait naître du quotidien une poétique du monde.
IMAGINEZ… Un poète, poète de tous les temps, jeune mais sans âge, citoyen de l’univers, mi-roots mi-rêveur, « les mains dans ses poches percées », l’oeil ouvert, la plume au bec. Un poète à coeur ou à corps perdu en chemin sur les traces de l’oiseau Bleu, celui qui détient le secret du bonheur, de la connaissance de soi.
Sur sa route se dresse une vieille femme aussi étrange que fascinante, « une laide beauté » à la jeunesse éternelle.
Pour les accompagner, l’univers sonore et fascinant de G.Berutto, compagnon de Grotowski et des comédiens de Brook.
Ce spectacle est écrit et adapté comme un conte où le merveilleux et le poétique se mêlent pour éclairer la quête [sans fin] du sens même de notre vie.
« Sur scène, des masques étranges et baroques, un visuel grandiose de simplicité mais qui fait rêver. »